PhpWebGallery demonstration site

Philippe et Béatrice Balladur - Agence Toutankhcanon

  • Epeire Diademe

    7 images

    Araneus diadematus, l'Épeire diadème, est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae. Très commune en Europe et Amérique du Nord, elle est parfois appelée Araignée des jardins ou Araignée porte-croix. Elle est facilement reconnaissable au dessin en forme de croix (cf.photo 6), de couleur claire, que l'on trouve sur son abdomen, qui lui est de couleur brune. La partie la plus large de l'abdomen se trouve dans le tiers supérieur. Les deux sexes de l'espèce ont un aspect assez différent, principalement au niveau de la taille (dimorphisme sexuel). Ainsi, les individus mâles (toutes les photos sauf 7) font moins d'un centimètre alors que les femelles peuvent atteindre deux centimètres et ont un abdomen plus volumineux (photo 7). Une autre de ses particularités est la création de toiles très grandes par rapport à sa propre taille, puisqu'elles peuvent atteindre exceptionnellement un mètre. La toile est refaite tous les jours : l'épeire ne répare pas sa toile et la recommence tous les matins. L'espèce a une durée de vie d'un an. La toile pèse cinq dix-millième de gramme. La première toile d'une jeune épeire mesure à peine 3 cm d'envergure. Du fait de sa taille réduite, le mâle doit faire extrêmement attention lorsqu'il souhaite approcher la femelle car elle risque de l'attaquer et de le dévorer comme n'importe quelle autre proie. La femelle est réceptive trois ou quatre jours dans sa vie. Jusqu'à 60 mâles différents peuvent défiler, jour après jour sur une même toile. Elle se reproduit en fin d'été. Une fois fécondée, la femelle dépose ses œufs dans un cocon protecteur avant de se laisser tomber pour mourir d'épuisement. À l'éclosion de l'œuf, la jeune épeire a déjà toutes les caractéristiques d'un adulte, en dehors de la taille et des organes génitaux. L'Épeire diadème est très peu agressive. Elle peut occasionnellement mordre la peau humaine aux endroits où celle-ci est fine, mais son venin n'est guère différent d'une piqûre de moustique. Attention parfois l'intensité de la morsure peut atteindre celle d'une piqûre de guêpe.

Les Araignées