PhpWebGallery demonstration site

Philippe et Béatrice Balladur - Agence Toutankhcanon

 
  •  
  • Ordre de tri:

LA PHOTOGRAPHIE ANIMALIERE / LUMIERES DU BUSH (Botswana / Delta de l'Okavango) / Oiseaux / L'Aigrette garzette [7]

  • Aigrette_garzette_01.JPG Aigrette garzette 01
  • Aigrette_garzette_02.JPG 2 Garzettes et 1 Grande Aigrette
  • Aigrette_garzette_03.JPG Aigrette garzette 03
  • Aigrette_garzette_04.JPG Aigrette garzette 04
  • Aigrette_garzette_05.JPG Aigrette garzette 05
  • Aigrette_garzette_06.JPG Aigrette garzette 06
  • Aigrette_garzette_07.JPG Aigrette garzette 07
Aigrette garzette (Egretta garzetta - Little Egret)

Identification :
L'aigrette garzette est la plus répandue des aigrettes. Corps élancé et élégant au plumage blanc. Long cou et bec noir très allongé.
Longues pattes noires aux doigts jaunes.
Lors de la reproduction, 2 ou 3 plumes ornent sa nuque et de fines plumes d'environ 20 cm naissent sur ses épaules, s'étendent sur le dos et retombent de chaque côté de la queue en panaches élégants.
Ce sont ces plumes, appelées crosses, autrefois très convoitées par les femmes pour leur valeur ornementale, qui ont valu à ces oiseaux le nom d'aigrettes.

Chant :
L'aigrette garzette est habituellement silencieuse, excepté dans les colonies de nidification.

Habitat :
L'aigrette garzette se trouve dans une large variété de zones humides ouvertes, à l'intérieur Aigrette garzette des terres ou en zone côtière, dans des eaux peu profondes autour des lacs, près des rivières, des fleuves et dans les estuaires.

Comportements :
L'aigrette garzette chasse près de la végétation flottante, cherchant ses proies à l'ombre.
Parfois, elle s'accroupit, avec les ailes partiellement déployées pour réduire la réverbération du soleil et procurer de l'ombre afin d'attirer quelque proie sous la surface de l'eau.
Elle effectuera aussi des courses précipitées dans les Aigrette garzette zones peu profondes.
Elle peut transpercer une proie dans l'eau en marchant lentement.
On peut aussi la voir debout sur une seule patte, tandis qu'elle remue la vase avec l'autre pour effrayer les poissons, ou faisant des vagues avec la même patte sur la surface de l'eau pour prendre ses proies au piège et les amener près de son bec.
La parade nuptiale montre le mâle avec le plumage gonflé quand une autre aigrette s'approche trop.
Mâle et femelle ébouriffent leurs plumes et s'offrent mutuellement des brindilles avant l'accouplement, et quand le couple est formé, les deux adultes construisent le nid.

Vol :
L'aigrette garzette a un vol puissant, avec de lents battements d'ailes.

Nidification :
L'aigrette garzette niche en colonies, avec d'autres espèces d'ardéidés. Elles nichent dans les roselières, les zones broussailleuses humides ou les arbres près de l'eau, à une hauteur de 20 mètres.
Le nid est une plate-forme faite de brindilles Aigrette garzette ou de roseaux.
La femelle dépose 3 à 5 oeufs bleu verdâtre clair, à intervalles de un à deux jours.
L'incubation commence avec le premier oeuf pondu, et dure environ de 21 à 25 jours, partagée par les deux parents.
Les poussins naissent couverts de duvet blanc, et avec le bec et les pattes roses, devenant très vite bleu grisâtre.
Ils sont nourris par les deux parents avec de la nourriture régurgitée directement dans leur bec.
Au bout de trois semaines, les jeunes quittent le nid pour s'aventurer dans les branches proches.
Ils effectuent leur premier vol au bout de cinq semaines avec leurs parents.

Régime :
L'aigrette garzette se nourrit de petits poissons, grenouilles, lézards, vers, crustacés, mollusques, et d'une grande quantité d'insectes.

Protection / Menaces :
La population d'aigrettes garzettes se maintient stable. Les problèmes principaux pour l'espèce sont la disparition et la modification de son habitat dues au drainage, au développement urbain et à la mise en culture.