PhpWebGallery demonstration site

Philippe et Béatrice Balladur - Agence Toutankhcanon

 
  •  
  • Ordre de tri:

LA PHOTOGRAPHIE ANIMALIERE / LUMIERES DU BUSH (Botswana / Delta de l'Okavango) / Oiseaux / Le Cormoran africain [1]

  • Cormoran_Africain.JPG Cormoran Africain
Le Cormoran Africain (Microcarbo africanus - Reed Cormorant)

Identification :
Equivalent africain du cormoran pygmée, la confusion est hautement improbable en raison de sa stricte limitation géographique au banc d'Arguin, en Mauritanie.
La confusion est par contre possible avec l'anhinga roux, mais uniquement pour des critères comportementaux, surtout lorsqu'il nage bas sur l'eau, corps immergé et seulement tête et cou apparents.

L'adulte nuptial diffère du cormoran pygmée par la tête et le cou entièrement noirs avec une touffe de plumes sur le front.
Les scapulaires et les couvertures alaires sont encore plus pâles, gris argenté, et ponctuées de noir.
Le bec et la peau faciales sont jaunes.
Pour les adultes non nicheurs, la discrimination est plus difficile entre les deux espèces.
Les africains ont cependant Cormoran africain une poitrine et un ventre blanchâtres et non brun ou chamois comme ceux de leurs proches cousins, des scapulaires et des ailes moins contrastées qu'en plumage nuptial.
Chez lui, le bec et la peau faciale sont jaunes, alors que le bec est brunâtre et la peau faciale noire chez le cormoran pygmée.

Chant :
Il est principalement silencieux , mais il émet occasionnellement des chuintements et un 'hahhahahaha' caquetant lorsqu'il se tient en colonies.

Habitat :
Le cormoran africain fréquente principalement les lacs, les étangs, rivières et lagunes d'eau douce.
On le rencontre aussi à proximité de l'océan, dans les estuaires et autour des baies abritées et des mangroves.
Assez fidèle à ses habitats, l'espèce se déplace cependant en fonction du temps.
Elle passe la saison sèche près d'une rivière large et rejoint un plan d'eau à l'arrivée des pluies.

Comportements :
Le Cormoran africain est moins sociable que les autres cormorans et en dehors des colonies de reproduction, il se tient souvent seul ou en petits groupes.
Perché bien droit sur une branche au-dessus de l'eau, le cormoran africain se tient ailes étendues pour sècher son plumage après avoir pêché.
L'envergure déployée permet également à l'oiseau de se réchauffer après avoir plongé dans l'eau froid, et cette posture indique aussi à ses congénères la présence d'une bonne zone de pêche.

Le dortoir, constitué souvent de quelques arbres entourés d'eau, peut-être partagé avec des cigognes, des hérons, des ibis ou avec d'autres cormorans.
L'oiseau le quitte habituellement juste après l'aube et rejoint dans un premier temps un reposoir diurne avant d'aller pêcher.

Nidification :
Le cormoran africain atteint sa maturité sexuelle à l'âge de trois ou quatre ans.
Une fois appariés, mâles et femelles réalisent une parade nuptiale de routine au cours de laquelle ils agitent énergiquement la tête, se toilettent mutuellement, se palpent du bec et entrelacent leur cou.
La reproduction intervient à des moments divers de l'année et s'effectue au sein de colonies.
Le nid est bâti en général à plusieurs Cormoran africain mètres au dessus de l'eau sur un arbre en partie immergé.
C'est une plate-forme de branches et de végétation d'environ 25 cm de diamètre et de 2 à 4 centimètres d'épaisseur.
La femelle y pond de 2 à 6 oeufs teintés de bleu ou de vert pâle.
Les deux partenaires couvent alternativement pendant une période variant de 23 à 25 jours.
A l'éclosion, les poussins sont nus et aveugles mais il se couvrent rapidement d'un duvet noir.
Au début, les parents régurgitent la nourriture en partie digérée directement dans la bouche des petits.
Mais, très rapidement, ces derniers apprennent à plonger leur bec dans la gorge de l'adulte pour y récupérer les poissons régurgités.

Régime :
Le cormoran africain passe environ un quart de sa journée à se nourrir.
Il est plus particulièrement actif à l'aube et au crépuscule. Cet oiseau nage très bas sur l'eau, ne laissant souvent dépasser que sa tête et son bec.
Son plumage n'est pas imperméable, l'eau y pénètre et en chasse l'air, si bien que l'oiseau peut plonger et atteindre ainsi rapidement le fond.
Il nage sous l'eau Cormoran africain en maintenant les ailes fermées et en utilisant ses larges pattes entièrement palmées pour se propulser.

Le cormoran africain se nourrit surtout de poissons. Il a un bec crochu qui lui permet de maintenir les proies glissantes.
Il rapporte généralement le poisson à la surface avant de l'engloutir, la tête la première.
L'espèce consomme également des grenouilles, des insectes aquatiques, des crustacés, tels que les écrevisses d'eau douce , et même des oisillons.
Les jeunes sont nourris exclusivement de poissons régurgités.