PhpWebGallery demonstration site

Philippe et Béatrice Balladur - Agence Toutankhcanon

 
  •  
  • Ordre de tri:

LA PHOTOGRAPHIE ANIMALIERE / LUMIERES DU BUSH (Botswana / Delta de l'Okavango) / Oiseaux / Le Tantale Ibis [5]

  • Tantale_01.JPG Tantale 01
  • Tantale_02.JPG Tantale 02
  • Tantale_03.JPG Tantale 03
  • Tantale_04.JPG Tantale 04
  • Tantale_05.JPG Tantale 05
Le Tantale Ibis (Mycteria ibis)

Ordre : Ciconiiformes
Famille : Ciconiidés ;

Biométrie :
Taille : 95 à 105 cm
Envergure : 150 à 165 cm

Identification :
De loin, il ressemble beaucoup à un cigogne blanche.
De près, la confusion est impossible en raison de la peau rouge et nue sur la moitié antérieure de la tête et du long bec jaune supérieur à 20 cm et légèrement arqué à l'extrémité.
En outre, le plumage est nuancé de rose sur le dessus, la queue est noire. Les ailes sont noir et blanc, les pattes longues et rosées.
Les juvéniles possèdent un plumage brun grisâtre, devenant blanchâtre au ventre, au bas-ventre et aux flancs.
Le bec est grisâtre terne, la peau faciale jaune. Les pattes sont grises d'où la confusion peu probable avec d'autres ciconiidés

Habitat : Il fréquente les paysages dégagés toujours situés à proximité d'un point d'eau.
Ses endroits privilégiés sont les vasières des lacs, les marais, les cours d'eau à débit lent, les lagunes.
On peut également l'observer sur les terrains inondés, dans les prairies voisines des eaux douces. La présence d'arbres, même clairsemés, est nécessaire pour la nidification.

Comportements : Contrairement à la cigogne blanche qui prélève dans des milieux assez divers, le tantale ibis est peu enclin à s'alimenter loin de l'eau.
En dehors de la période de nidification, il ne se regroupe pas en bandes, il ne fait pas preuve d'un grand comportement social et il ne supporte habituellement guère plus que la présence d'un seul compagnon.
Il aime à s'isoler et patauger en eau peu profonde en se déplaçant lentement.
C'est un oiseau peu actif et assez Tantale ibis indolent qui passe le plus clair de son temps à se reposer et à chercher sa nourriture.
Le tantale ibis est un oiseau très discret : en dehors de la période nuptiale, il demeure silencieux.

Nidification : Chez les tantales ibis, c'est la femelle qui prend l'initiative de la cour.
Le mâle choisit l'emplacement du nid et les deux partenaires unissent leurs efforts pour bâtir une construction volumineuse composée presque exclusivement de branchettes.
Les deux oiseaux participent vigoureusement à la tâche et le travail est généralement bouclé entre 7 et 10 jours.
Ces nids sont toujours placés dans les arbres, bien à l'abri des prédateurs.
Les tantales ibis se reproduisent toute l'année. Ils nichent en colonies, en compagnie d'autres échassiers.
Un seul gros arbre peut contenir parfois plus de cinquante nids.
La ponte n'excède pas en moyenne deux ou trois oeufs qui sont couvés pendant une durée d'environ 30 jours, ce qui est une moyenne conforme à celle des autres ciconiiformes vivant sur le continent africain.
A l'intérieur des colonies mixtes, les tantales ibis se font remarquer par leurs sifflements.

Régime : C'est un carnivore. Son régime est presque exclusivement constitué de poissons et d'insectes aquatiques.
Cependant il peut compléter son régime avec des grenouilles et des vers qu'il trouve dans des mares peu profondes.
Le tantale ibis fait preuve d'une adaptation remarquable.
Il est connu pour avoir le réflexe musculaire du cou le plus rapide, ce qui l'autorise à capturer à peu près toutes les proies aquatiques qui passent à sa portée.
Cependant, son étroit bec légèrement incurvé à son extrémité le limite et ne lui permet seulement de prendre que des proies de petite taille.
Le tantale ibis utilise une technique remarquable qui lui apporte beaucoup de succès dans sa quête de nourriture.
Il agite l'eau ou la boue avec une patte, ce qui dérange le poisson et le force à sortir.
Le tantale immerge alors rapidement sa tête et harponne la victime avec son bec.