PhpWebGallery demonstration site

Philippe et Béatrice Balladur - Agence Toutankhcanon

 
  •  
  • Ordre de tri:

LA PHOTOGRAPHIE ANIMALIERE / LUMIERES DU BUSH (Botswana / Delta de l'Okavango) / Mammiferes / Le Vervet ou Grivet [7]

  • Vervet_01.JPG Vervet 01
  • Vervet_02.JPG Vervet 02
  • Vervet_03.JPG Vervet 03
  • Vervet_04.JPG Vervet 04
  • Vervet_05.JPG Vervet 05
  • Vervet_06.JPG Vervet 06
  • Vervet_07.JPG Vervet 07
Le Vervet ou Grivet ou encore singe vert doit son nom à la couleur de son pelage vert-olive, gris-vert, vert-jaunâtre, vert doré ou gris argenté avec des reflets gris-vert plus ou moins prononcés suivant les sous-espèces.
Plus de 20 sous-espèces ont été décrites, et certains systématiciens veulent faire de certaines d'entre elles des espèces à part entière.
Le vervet a globalement la même aire de répartition que le babouin. Haut de 45 à 65 cm pour un poids de 3 à 7 kg, le vervet est doté d'une queue aussi longue que son corps.
La face, les pieds, et les oreilles sont noirs et contrastent avec le pelage donnant l'impression que le grivet s'est déguisé et s'est affublé d'un masque et de gants aux pieds!
Dès qu'ils sont assis, les mâles sont aisément identifiables à leurs testicules bleu turquoise (Photo 3) et à leur pénis rouge qui se détachent singulièrement sur le fond blanc de leur ventre.
Le vervet occupe des habitats variés, savanes humides ou sèches, forêts-galeries, collines rocheuses, zones semi-arides, mais on le rencontre le plus souvent dans les savanes ouvertes, jamais loin de l'eau.
Il n'hésite pas à se rapprocher des zones de vie humaines où il tente de dérober de la nourriture. Le vervet est un animal diurne et arboricole.
A la différence des babouins, il ne descend au sol que pour y trouver un appoint supplémentaire en nourriture, pour quémander ou dérober aux humains leur pitance ou pour ravager une plantation, un jardin ou un verger-potager.
C'est pourquoi il est considéré par les agriculteurs comme une calamité. Omnivore, il est, en effet, en compétition avec l'homme dans sa quête de nourriture.
Il se nourrit de fruits, de fleurs, de bourgeons, de pousses, d'écorce, de sève, d'insectes, d'araignées, de millepattes, de lézards, d'oeufs, de petits oiseaux, de rongeurs et même de jeunes lièvres, mais affectionne tout particulièrement les récoltes des agriculteurs.
Les vervets sont capables d'ingérer toute sorte de nourriture. S'il sont présents près de votre zone de bivouac, ils n'hésitent pas à vous arracher vos friandises, à manger vos tranches de jambon à finir votre bouteille de soda ou votre café et à voler votre pain et votre confiture.
Il est absolument déconseillé et même parfois interdit de les nourrir. Leurs morsures et griffures apportent souvent des maladies infectieuses graves.
Fort heureusement, nous n'en avons rencontré au Botswana que dans leur milieu naturel en pleine savane ouverte, comme ceux présentés sur ces photos.