PhpWebGallery demonstration site

Philippe et Béatrice Balladur - Agence Toutankhcanon

 
  •  
  • Ordre de tri:

LA PHOTOGRAPHIE ANIMALIERE / LES OISEAUX / Les Hérons / Héron Bihoreau [6]

  • Heron_Bihoreau_01.jpg Heron Bihoreau 01
  • Heron_Bihoreau_02.jpg Heron Bihoreau 02
  • Heron_Bihoreau_03.jpg Heron Bihoreau 03
  • Heron_Bihoreau_04.jpg Heron Bihoreau 04
  • Heron_Bihoreau_05.jpg Heron Bihoreau 05
  • Heron_Bihoreau_06.jpg Heron Bihoreau 06
Héron Bihoreau gris - Nycticorax nycticorax

Ordre : Ciconiiformes - Famille : Ardéidés

Biométrie : Taille : 58 à 65 cm - Envergure : 115 à 118 cm - Poids : 730 à 1015 gr - Longévité : 21 ans

La plupart des naturalistes ont désigné le bihoreau sous le nom de corbeau de nuit (nycticorax) et cela d'après l'espèce de croassement étrange, plutôt de râlement effrayant et lugubre
qu'il fait entendre pendant la nuit.

Identification :
Le bihoreau gris est un oiseau trapu avec une tête large, un cou épais et court, et des pattes courtes.
L'adulte a la calotte noire ainsi que le manteau. Les ailes, le croupion et la queue sont gris, et les parties inférieures blanchâtres. Les pattes et les doigts sont jaune verdâtre.
En période de reproduction, l'adulte a deux longues plumes blanches sur la nuque. Le bec est pointu et noir. Les lores sont bleu-gris, devenant rouges au plus fort moment de la saison.
Les yeux sont rouges. Les pattes et les doigts deviennent roses également au plus fort moment de la saison. Le plumage noir prend aussi un reflet bleu-vert.
Les deux sexes sont semblables, mais la femelle est légèrement plus petite que le mâle.
Le juvénile Bihoreau gris a les parties supérieures brunes, avec des taches blanches très nettes. Les parties inférieures sont striées de chamois et de blanc. Le bec est jaune verdâtre.
Les yeux sont jaunes à ambrés. Les pattes et les doigts sont gris terne.
Le juvénile a besoin de trois ans pour obtenir son plumage d'adulte, perdant année après année les taches blanches sur le dessus, et les parties inférieures devenant plus uniformes.
Le poussin est partiellement couvert de duvet blanc et gris à la naissance.

Chant :
Le héron bihoreau est habituellement silencieux. Il émet quelques cris en volant ou depuis un perchoir.
Le cri habituel ressemble au coassement d'une grenouille, un « quark » ou un plus brusque « guk ».

Habitat : Le héron bihoreau vit près des lacs, des marécages et des rivières bordés de végétation Bihoreau gris dense. Ils nichent et dorment dans les arbres.
Quand il se nourrit ou qu'il migre, on peut trouver le héron bihoreau dans des zones plus ouvertes comme les rizières et les lagunes ouvertes, et dans les eaux salées, saumâtres ou douces
des marais.

DISTRIBUTION : le héron bihoreau se reproduit aux Etats-Unis et au sud du Canada, et au sud de l'Amérique du Sud. On le trouve aussi en Europe, Asie, Afrique et Hawaï.
Il hiverne depuis le sud des Etats-Unis et vers le sud.
Il est largement répandu excepté dans les zones polaires, les zones tempérées fraîches et l'Australie.

Comportements : Le héron Bihoreau gris bihoreau est un oiseau nocturne, se nourrissant du crépuscule à l'aube. Il reste debout sans bouger, attendant le passage d'une proie qu'il attrape
avec son bec. Il est aussi connu pour visiter les nids des autres hérons et dérober les poussins.
Il secoue vigoureusement sa proie pour l'étourdir ou la tuer, et ensuite, il l'avale la tête la première. Les puissants sucs digestifs contenus dans son estomac dissolvent arêtes et os.
Il chasse dans les eaux peu profondes comme les autres hérons, utilisant son bec épais pour capturer les proies. Il peut rester de longues périodes immobile, le cou rentré, debout dans
l'eau ou sur une branche, cherchant une proie. Il chasse habituellement seul et défend vigoureusement son territoire de nourrissage. Il peut aussi chasser de jour si la nourriture est rare,
ou en période de grande demande, pendant la saison de reproduction. Il utilise aussi la technique du « bec vibrant », ouvrant et fermant le bec rapidement dans l'eau pour créer des
perturbations qui leurrent le poisson et lui permettent de le capturer.
Le héron bihoreau est sans doute monogame. Le mâle effectue une parade nuptiale élaborée, souvent la nuit. Il marche en position accroupie avec la tête baissée en claquant du bec.
Ensuite, il bat des ailes en chantant et effectue une danse. Il émet un sifflement tandis qu'il se balance d'une patte sur l'autre. Quand la femelle accepte, ils se lissent
mutuellement les plumes, et frottent leurs becs. Pendant la parade, le mâle peut offrir des brindilles à sa partenaire. Une fois le couple formé, les pattes deviennent rouge rosâtre.
Pendant toute cette période, le mâle se montre agressif.
Le héron bihoreau migre de nuit et se repose pendant la journée. Quand ils migrent, ils volent en grands groupes et crient pour rester ensemble.

Vol : Vol direct, avec des battements assez rapides et peu amples. Le bec est légèrement penché vers le bas. Seuls les doigts dépassent la queue.

Nidification : Le héron bihoreau niche en colonies souvent avec des espèces voisines dans les fourrés, sur les arbres et localement dans les roseaux.
Le mâle bâtit la base du nid le plus souvent dans les branches d'un buisson ou au faîte d'un arbre où il attirera la femelle par des mouvements et des cris particuliers.
C'est la femelle qui se chargera de terminer le nid. C'est une plate-forme de brindilles ou de roseaux, et tapissée de racines et d'herbe.
Le nid peut être situé entre 5 et 10 mètres de hauteur.
La femelle dépose 3 à 5 oeufs bleu clair, à intervalles de deux jours. L'incubation dure environ 24 à 26 jours, assurée par les deux parents. Quand le temps est chaud, les parents
humidifient leurs plumes, sans doute pour garder les oeufs au frais.
Les poussins sont couvés par les adultes et nourris par régurgitation. Au fur et à mesure qu'ils grandissent, les parents apportent des proies entières.
Les jeunes sont très bruyants quand ils réclament leur nourriture.
Ils quittent le nid au bout de trois semaines, grimpant aux environs et autour du nid. Ils s'envolent au bout de six à sept semaines et partent vers les zones de nourrissage.
S'ils sont dérangés, ils réagissent en régurgitant leur nourriture sur l'intrus.
Ils atteignent leur maturité sexuelle à l'âge de deux ou trois ans.
Cette espèce produit une seule couvée par an.

Régime : Le héron bihoreau se nourrit principalement de poisson, mais aussi de vers de terre, et d'insectes aquatiques et terrestres.
Il consomme aussi des crustacés, des amphibiens, des reptiles, de petits rongeurs, des oiseaux, des oeufs, des charognes et des végétaux.

Protection / Menaces : En Bihoreau gris très forte régression dans toute l'Europe à cause de la disparition des zones humides, les dérangements dans les sites de nidification et la
pollution des eaux provoquant la diminution des ressources alimentaires.
les hérons bihoreaux adultes étaient souvent tués aux abords des piscicultures. A présent, d'autres méthodes sont employées pour les éloigner et éviter qu'ils nichent à proximité.
La plupart des populations sont maintenant stabilisées ou en augmentation, mais la destruction de leur habitat reste la menace la plus importante qui pèse sur cette espèce.