PhpWebGallery demonstration site

Philippe et Béatrice Balladur - Agence Toutankhcanon

  • Buse de Harris

    10 images

    Magnifique petit rapace du continent américain. Sur ces photos, vous verrez d'abord une jolie femelle, puis un petit mâle arborant un superbe plumage. Animaux en captivité chez un "Fauconnier". Buse de Harris / Parabuteo unicinctus Ordre : Accipitriformes / Famille : Accipitridés Biométrie : Taille : 46 à 59 cm Envergure : 103 à 124 cm Poids : M: 735gr - F: 1050gr Longévité : 14 ans Identification : La buse de Harris est un bel oiseau, avec un plumage brun chocolat. Elle présente des taches nettes couleur noisette sur les épaules, les cuisses et les couvertures inférieures. La longue queue est foncée, avec la base blanche ainsi que l'extrémité, dessus et dessous. Les pattes sont jaunes avec les serres noires. Le bec est puissant, avec la base jaune et le bout foncé. Les deux sexes sont semblables, mais la femelle est plus grande que le mâle. Le juvénile a les parties inférieures densément striées. Les taches sur les épaules sont moins distinctes. On peut voir les primaires blanchâtres sur le dessous des ailes, très nettes en vol. Chant : La Buse de Harris piaule. La buse de Harris émet des bruits ressemblant Buse de Harris à des sifflements. Elle peut lancer des cris d'alarme, comme des « irrr » prolongés et durs. Habitat : La buse de Harris vit dans les zones boisées et buissonneuses semi arides. On la trouve aussi dans les forêts tropicales de feuillus, et jusqu'à 400 à 1000 mètres d'altitude. Récemment, elle s'est rapprochée des zones urbaines. Comportements : La buse de Harris est très grégaire. Elle peut vivre en groupes, les uns aidant les autres pour la nidification ou la chasse. Il existe une stricte hiérarchie au sein du groupe.La femelle alpha (reproductrice) domine toutes les autres buses du groupe. Il peut y avoir une seconde femelle, subordonnée à la femelle alpha, mais qui domine tous les mâles du groupe. Le mâle alpha (reproducteur) domine tous les autres mâles du groupe. Certains groupes comprennent un mâle bêta qui peut tenter de s'accoupler avec la femelle alpha, souvent sans succès. Finalement, il peut y avoir plusieurs oiseaux gamma, subordonnés aux buses Buse de Harris alpha et bêta. Tous les membres aident à trouver de la nourriture, à défendre le territoire et à protéger le nid. Ils chassent ensemble, étant capables de ce fait, d'attraper de plus grandes proies. Le groupe peut comprendre cinq oiseaux, un couple reproducteur et quelques autres individus. La femelle domine. La stratégie de chasse consiste à atterrir et à tourner pour effrayer la proie, et la pousser à sortir de sa cachette. Une autre buse capture l'animal, et le cache sous ses ailes aux yeux des autres oiseaux, comme sous un bouclier. Un groupe de buses de Harris comprend un seul couple reproducteur monogame. Si la zone est riche en nourriture, la polygamie est commune. Plus d'un mâle s'accouple avec une femelle, mais partage les responsabilités de l'élevage des jeunes. Vol : La buse de Harris a un vol rapide. Nidification : Le nid de la buse de Harris est construit dans les arbres, à environ cinq Buse de Harris mètres de hauteur. C'est une plate forme faite avec des brindilles, des herbes, et des rameaux. Le nid est tapissé de matières douces, mousses, herbes et racines. La femelle dépose 2 à 4 oeufs. L'incubation dure environ 35 jours, partagée par les deux parents. Les jeunes quittent le nid à l'âge de 40 jours, et restent aux alentours du nid pendant deux ou trois mois. Cette espèce se reproduit tout au long de l'année, et peut produire deux ou trois couvées en un an. La pratique de la nidification en groupe, avec d'autres oiseaux pour l'entre aide au nid, l'incubation, la nourriture et la protection, assure l'augmentation des réussites des couvées. Régime : La buse de Harris se nourrit de manière variable, suivant les disponibilités. Elle se nourrit essentiellement de petits mammifères (rats et souris) mais aussi d'oiseaux et de lézards. Elles chassent en groupes, et sont capables de capturer de plus grandes proies, comme des lapins. C'est pour cette qualité qu'elle est aussi dressée par des "fauconniers" chasseurs. Protection / Menaces : La buse de Harris a quelques prédateurs, tels que le Grand duc, les coyotes et les grands corbeaux. Les aides du groupe scrutent les alentours et émettent un cri d'alarme si un prédateur entre sur le territoire. Cette espèce n'est pas menacée ni en danger. La perte de l'habitat et les dérangements humains sont les principales menaces de leur déclin. L'électrocution est responsable de la perte de la moitié de la population, parce que ces oiseaux ont l'habitude de se rassembler sur les transformateurs électriques. Distribution : La buse de Harris est résidente dans le sud-ouest des Etats-Unis, depuis la Basse Californie jusqu'au sud de l'Arizona, le Nouveau Mexique et la Patagonie. Amérique centrale et du nord : 8 pays. Présent et nicheur : Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Etats-Unis Amérique du sud : 10 pays. Présent et nicheur : Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Equateur, Paraguay, Pérou, Uruguay, Vénézuela.

  • Chouette Lapone

    5 images

    Chouette lapone / Strix nebulosa (Ces photos sont celles d'un animal en captivité) Ordre : Strigiformes / Famille : Strigidés Biométrie : Taille : 61 à 69 cm Envergure : 134 à 158 cm Poids : Mâle : 825 à 1050 g ; Femelle 1025 à 1700 g Identification : La chouette lapone se reconnait à sa grande taille, son énorme tête ronde sans aigrette aux larges disques faciaux et aux yeux jaunes. Le bec crochu est souligné par une tache noire sous le menton et par des plumes blanches rappelant une moustache. L'épais plumage est de couleur gris cendré, nuancé de taches brunes. La queue est longue. Chose curieuse, la tête peut pivoter selon un angle surprenant pouvant atteindre jusqu'à 270 degrés. Chant : La Chouette lapone chuinte, hioque, hole, hue, ulule ou hulule. Habitat : Elle fréquente les grandes forêts mixtes ou de conifères entrecoupées de clairières et de marais. On la retrouve également dans les tourbières boréales jonchées d'arbres. A des lattitudes plus méridionales, elle hante forêts touffues, les prairies et les champs en lisière des arbres. Comportements : La vie du grand nord est plus difficile que partout ailleurs. La chouette doit donc chasser une grande quantité de rongeurs pour garder la force de voler car elle ne connait pas les secrets de l'hibernation pendant les périodes de grand froid. Aussi n'est-il pas rare de la voir s'aventurer en plein jour pour faire sa quête de souris. En principe, elle est sédentaire malgré les rigueurs du climat mais si les provisions viennent à manquer, elle entame une courte migration vers des contrées méridionales. La chouette lapone vole généralement à faible hauteur, ses plumes épaisses et souples lui permettent de le faire silencieusement. Lorsqu'elle chasse, pieux de clôture, arbustes et arbres peu élevés lui servent de postes d'observation. Grâce à sa vue perçante, elle peut repérer ses proies de très loin. Son ouïe très fine lui permet aussi de déceler la présence de petits rongeurs sous la neige. Nidification : En majorité les chouettes lapones n'atteignent la maturité sexuelle qu'à l'âge de deux ou trois ans. Elles nichent dans des anciens nids de corneilles ou de rapaces auxquels elle n'apportent que très peu de modifications. La femelle pond de 3 à 5 oeufs. Au cours de la couvaison qui dure de 28 à 30 jours, c'est le mâle qui se charge de ravitailler la femelle. Régime : Malgré sa taille imposante, la chouette lapone s'attaque surtout aux petits rongeurs. Son menu se compose plutôt de souris, de campagnols, de musaraignes et de taupes. Mais elle peut également s'en prendre à des proies de taille plus conséquente si l'occasion s'en présente : les lièvres, les moufettes et les rats musqués. Les oiseaux ne sont pas non plus épargnés : Lagopèdes, corbeaux, faisans et tétras font également partie de ses proies. Les victimes sont avalées tout rond. La chouette régurgite sous forme de boulettes de réjection les parties qu'elle ne peut digérer, comme les os et la fourrure. Distribution : Asie : 6 pays. Présent et nicheur : Biélorussie, Chine, Kazakhstan, Mongolie, Russie, Ukraine Europe : 7 pays. Présent et nicheur : Finlande, Lithuanie, Norvège, Suède Extinction de l'espèce : Lettonie Rare/Occasionnel : Allemagne, Pologne Amérique centrale et du nord : 2 pays. Présent et nicheur : Canada, Etats-Unis

Une nouvelle rubrique qui verra apparaitre ces magnifiques oiseaux que sont les Rapaces. Je commence avec les Buses de Harris. Je continue avec une Chouette Lapone...